Pages Navigation Menu

Teacher at Sea – Expédition 362

Sumatra Seismogenic Zone

Résumé de l’expédition 362 :

Rappelez-vous le 26 décembre 2004, un des plus grands séismes jamais enregistré par les techniques modernes (magnitude 9.2 sur l’échelle de Richter) s’était produit au large de Sumatra et avait déclenché un tsunami qui avait ravagé les populations côtières établies autour de l’Océan Indien. Plus de 250 000 victimes à déplorer. Lorsque 2 plaques lithosphériques convergent l’une vers l’autre, la plus dense va se ployer, passer sous la moins dense et entrer dans le manteau. Les scientifiques appellent ce phénomène une subduction. Si ces zones sont bien connues des géologues comme étant des zones très sismiques, le séisme de 2004 a remis en question leur compréhension de ces phénomènes.

La particularité du séisme de 2004 ?

Sa propagation à jusqu’à des profondeurs peu importantes (au niveau de ce que les scientifiques appellent le prisme d’accrétion). Cette propagation a surpris la communauté scientifique, habituée à enregistrer des séismes plus profonds au niveau des zones de subduction. Or, plus un séisme sous-marin est superficiel, plus le risque qu’il engendre un tsunami est grand. Il est donc de première importance de comprendre comment et pourquoi ce type de séisme a pu se produire. A noter d’ailleurs que le séisme de 2004 n’est pas un cas isolé : celui Tohoku-ori en 2011 (à l’origine de la catastrophe nucléaire de Fukushima) présentait cette même caractéristique.

Le but de l’expédition 362 à bord du Joides Resolution ?

En savoir plus sur les sédiments qui constitueront le prisme d’accrétion, avant leurs modifications par l’augmentation de température et de pression associées à la subduction.

Par quelles méthodes ?

En prélevant par forage de nombreux échantillons des épais sédiments de la plaque indo-australienne à quelques 200 km de la zone de subduction de Sumatra. A bord, ils une analyse complète : chimie, propriétés physiques et géologiques qui sera complétée par des analyses encore plus poussées ultérieurement.

Mon rôle à bord ?

Vous faire vivre cette aventure au plus près, notamment en vous expliquant les techniques de forage, d’analyse des échantillons mais aussi le quotidien d’une expédition scientifique !

Pour me suivre :

https://expedition362joides.wordpress.com/

Je vous y attends nombreux !