Pages Navigation Menu

Expédition 354 – Bengal Fan

Dates : 29.01.15 – 31.03.2015
Plate-forme : JOIDES Resolution
Chefs de mission : Christian France-Lanord et Volkhard Spiess

 

L’Expédition IODP 354 « Bengan Fan », mise en œuvre par USIO (United States Implementing Organization), est en cours actuellement depuis le 29 janvier 2015 et devrait se terminer le 31 mars 2015. Cette expédition bénificie d’une très forte participation française : Christian France-Lanord (CRPG, Nancy)en tant que co-chef de l’expédition et spécialiste de la géochimie sédimentaire, Albert J.B. Galy spécialiste (CRPG, Nancy) spécialiste de la géochimie inorganique, Pascale Huyghe (ISTerre, Grenoble) en tant que sédimentologue et Laure Meynadier (IPGP, Paris) spécialiste du paléomagnétisme.

 

Cette expédition, basée sur le proposal 552 Full3, a pour objectif d’obtenir un enregistrement Néogène-Paléogène supérieur de l’orogenèse et du climat himalayen, ceci à partir d’une série de forages à travers tout le Golfe du Bengale. Cette expédition permettra d’étudier les relations entre l’évolution de l’Himalaya et du Tibet, le développement de la mousson en Asie et les processus affectant le cycle du carbone et le climat à l’échelle globale.

bengal

L’expédition vise à réaliser un forage très profond afin de documenter les premiers stades de l’érosion himalayenne, de la collision Inde-Eurasie, et du développement de l’Himalaya et du Tibet. Le reste des forages selon un large transect dans le Golfe du Bengale permettront de contraindre le développement néogène de la mousson asiatique, son impact sur la disponibilité du matériel sédimentaire et son flux, et permettra également de fournir des études quantitatives sur la relation « changements climatiques – accumulation sédimentaire ».

Les sédiments récoltés permettront de documenter : (1) la chronologie du soulèvement à partir des modèles de flux (érosion), schémas de déposition, et géochronologie des minéraux ; (2) l’évolution du relief himalayen à partir du traçage isotope sur les particules, et (3) les conditions environnementales et climatiques à partir de la granulométrie du sédiment, minéralogie, géochimie, matière organique, et des microfossiles (e.g. isotopes de l’oxygène)

 

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page de l’expédition ou le site du JOIDES Resolution