Pages Navigation Menu

Exp. 356 – Indonesian Throughflow

 

Dates : 30.07.15 – 30.09.2015
Plate-forme : JOIDES Resolution
Chefs de mission : Stephen Gallagher & Craig Fulthorpe

Participations françaises :

Charlie Morelle Minto’o Angue (micropaléontologist) – CEFREM
Maria-Angela Bassetti (micropaléontologist) – CEFREM

 

 

Exp356-photo-Bill-Crawford

L’Expédition IODP 356 « Indonesian Throughlow » (ITF), mise en œuvre par USIO (United States Implementing Organization), s’est déroulée du 30 juillet au 30 septembre 2015. Cette expédition, basée sur le proposal 807-Full, a bénéficié de la participation française de Charlie Morelle Minto’o Angue et de Maria-Angela Bassetti (Laboratoire CEFREM, Université de Perpignan) basées « onshore », et spécialistes en micropaléontologie.

 

indothru

Fig. 1-a : Site d’étude de l’Exp. 356

Exp356-Fig1

Fig. 1- b : Carte des forages IODP / DSDP anciens et les sites de forages souhaités pour cette expédition (NWS-5A et NWS-6A). Figure tirée du Full Proposal 807

L’expédition « Indonesian Throughlow » basé sur le proposal 807-Full a pour principal objectif de forer selon un transect latitudinal sur le nord-ouest du plateau australien en admettant que : (1) la compression tectonique de l’ITF ait été variable au cours des 5 derniers millions d’années ; (2) la mousson australienne ait subi des cycles répétés d’initiation et d’arrêt liés aux cycles solaires en l’absence d’effets topographiques ; (3) le mouvement rapide vers le nord de l’Australie, en direction du slab sud-est asiatique, a induit un effondrement topographique de sa marge. Cet affaissement se propage progressivement vers le sud du continent.

 

 

Exp356-Fig2

Fig.2 : Carte des courants océaniques dans la région d’étude

Les sédiments récoltés lors de cette expédition permettront de documenter : (1) le timing et la variabilité de l’ITF, de la Warm Pool Indo-Pacifique et de l’apparition du courant Leeuwin pour comprendre les facteurs de contrôle sur les dépôts carbonatés extra-tropicaux et récifs quaternaires ; (2) les archives du climat (sub) tropical et de l’océan à l’échelle orbitale de 5 millions d’années pour tracer la variabilité de la mousson australienne et l’apparition de l’aridité dans le nord-ouest de l’Australie ; et (3) le schéma de subsidence à l’échelle spatiale et temporelle le long du plateau Nord-Ouest pour contraindre l’interaction entre le mouvement de la plaque australienne et la convection du manteau et permettre de contraindre la réalité de terrain aux modèles géodynamiques.