Pages Navigation Menu

Expédition 366 – Mariana Convergent Margin & South Chamorro Seamount

L’Expédition IODP 366 « Mariana Convergent Margin & South Chamorro Seamount » est actuellement en cours à bord du JOIDES Resolution (08/12/2016 au 07/02/2017). Avec pour objectif principal d’étudier les processus géochimiques, tectoniques et biologiques mis en jeu à des profondeurs intermédiaires au niveau d’une zone de subduction active.

On compte 2 participants français : Olivier J. Sissmann (Organic Geochemist) – IFPEN, Paris et Bastien Walter (Petrophysics Specialis) – GéoRessources, Nancy.

Pour en savoir plus sur cette expédition : lien

 

Dates : 08.12.16 – 07.02.2017
Plate-forme : JOIDES Resolution
Chefs de mission : Patricia Fryer er Geoffrey Wheat

Participations françaises :

  • Olivier J. Sissmann (Organic Geochemist) – IFPEN, Paris
  • Bastien Walter (Petrophysics Specialis) – GéoRessources, Nancy

 

Exp-366-image2L’Expédition IODP 366 « Mariana Convergent Margin & South Chamorro Seamount » (08/12/2016 au 07/02/2017) à bord du JOIDES Resolution est mise en œuvre par USIO (Unites States Implementing Organization) et basée sur les proposals : 505 Full & 693 APL

 

Objectif principal :
Étude des processus géochimiques, tectoniques et biologiques mis en jeu à des profondeurs intermédiaires au niveau d’une zone de subduction active.

366Les Objectifs scientifiques majeurs sont :

Cette expédition vise à carotter les sommets et les flancs des volcans de boue de serpentinite sur l’avant-arc du système des Mariannes, une plaque convergente non-constructive sur la marge Ouest Pacifique.

De plus, un cône de réentrée et un coffrage sera installé dans trois de ces sites afin de permettre le monitoring à long terme à l’issue de l’expédition ; l’observatoire actuellement installé au niveau du puits de forage 1200C (CORK) sera retiré.

 

 

 

 

 

Les sédiments, les roches et les fluides récupérés au cours de cette expédition serviront à :

(1) comprendre les transports de matières et les cycles géochimiques en contexte d’avant-arc;

(2) déterminer la variabilité spatiale et temporelle du flux et de la composition des fluides issus de la plaque dans un environnement d’avant-arc pour retracer la déshydratation, la dissolution des carbonates et les réactions eau/roche dans la zone de subduction ;

(3) comprendre quelles propriétés physiques contrôlent des réactions de déshydratation et la sismicité en zone de subduction;

(4) étudier la variabilité spatiale et temporelle des processus métamorphiques et tectoniques et reconstituer ces processus en région d’avant-arc non constructive ;

(5) étudier l’influence des processus liés à la formation des volcans de boue sur l’activité biologique.

En savoir plus…

 

2 participants français à bord du JOIDES Resolution :

Olivier J. Sissmann – IFPEN, Paris

Olivier J. Sissmann – IFPEN, Paris

Bastien Walter – GéoRessources, Nancy

Bastien Walter – GéoRessources, Nancy

 

 

 

 

 

 

Presse/Médias : lien