Pages Navigation Menu

Expédition 362 – Sumatra Seismogenic Zone

 

Dates : 06.08.16 – 06.10.2016
Plate-forme : JOIDES Resolution
Chefs de mission : Lisa McNeill et Brandon Dugan

Participations françaises :

  • Sylvain Bourlange (Petrophysics (Physical Properties) Specialist) – GeoRessources – Université de Lorraine – ENSG (Ecole Nationale Superieure de Geologie)
  • Hugo F.A. Pouderoux (Sedimentologist) – Géosciences Université de Rennes I
  • Agnès Pointu (Education Officer/Teacher at Sea) – Lycée Louis de Broglie, Marly-le-Roi
    • Une « Teacher at Sea » français à bord : lien

 

exp362_fultonL’Expédition IODP 362 « Sumatra Seismogenic Zone » à bord du JOIDES Resolution (06/08/2016 au 06/10/2016) est mise en œuvre par USIO (Unites States Implementing Organization) et basée sur les proposals : 837 Full, 837 Add, et 837 Add2

Le séisme de magnitude 9.2 suivi du tsunami qui a frappé le nord de Sumatra et les îles Andaman-Nicobar en 2004 ont dévasté toutes les communautés côtières de l’océan Indien. Ce tremblement de terre a montré, de manière inattendue, qu’un glissement peu profond a été concentré sous le prisme d’accrétion, y compris le plateau de prisme distinctif au large des côtes nord de Sumatra. Ce comportement sismogénique intrigant et la structure d’avant-arc ne sont pas encore bien expliqués par les modèles existants, ni par des relations observées aux marges où un glissement sismogénique se produit généralement plus vers les terres. La correspondance entre la localisation de la rupture en 2004 et le plateau de prisme recouvrant, et la preuve d’un épaississement d’une partie de l’apport sédimentaire suggère que les apports sédimentaires sont très certainement essentiels pour induire ce comportement très distinctif de glissement et la structure de l’avant-arc à long terme.

En savoir plus…

Les 2 Objectifs scientifiques majeurs sont :

  • (1) les propriétés initiales et l’évolution des apports sédimentaires du Nord de Sumatra et
  • (2) leur effet potentiel sur la genèse des séismes et tsunamis, en plus du développement de l’avant-arc dans la région, ceci en comparaison avec d’autres exemples à l’échelle globale.

sitemap-exp362

3 participants français à bord du JOIDES Resolution :

bourlange

Sylvain Bourlange (Petrophysics (Physical Properties) Specialist) – GeoRessources – Université de Lorraine – ENSG

pouderoux

Hugo F.A. Pouderoux (Sedimentologist) – Géosciences Université de Rennes I

pointu

Agnès Pointu (Education Officer/Teacher at Sea) – Lycée Louis de Broglie, Marly-le-Roi

 

 

 

 

 

 

 

 

Presse/Médias : lien