Pages Navigation Menu

ECORD

ecordlogoL’European Consortium for Ocean Research Drilling (ECORD) est un consortium participant au programme IODP (International Ocean Discovery Program) et regroupant 19 partenaires (17 pays européens – France, Allemagne, Danemark, Finlande, Royaume-Uni, Islande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse, Espagne, Belgique, Autriche, Irlande, Pologne – le Canada et l’Israël). Le mode de fonctionnement d’ECORD et les contributions financières de ses partenaires sont détaillés dans un protocole d’accord, le Memorandum of Understanding d’ECORD (MoU). Le programme IODP ayant débuté le 1er octobre 2013, ce protocole est actuellement en cours de signature. La participation du consortium ECORD au programme IODP est également définie par un protocole d’accord avec les Etats-Unis (NSF – U.S. National Science Foundation) et le Japon (MEXT – Japan’s Ministry of Education, Culture, Sports, Science and Technology)

Le rôle de ce consortium est d’étendre la capacité du programme IODP en mettant en œuvre les plates-formes de forage spécifiques (MSP – Mission Specific Platforms). Ces plates-formes permettent d’atteindre des cibles spécifiques, telles que les régions englacées ou les zones sous faibles profondeur d’eau, inaccessibles aux navires de forage américain (JOIDES Resolution) et japonais (Chikyu).

Greatship Maya  Vidar Viking_2 (modif)LB Kayd

La structure d’ECORD

Le consortium ECORD est structuré en 6 entités et 2 groupes de travail :

  • L’ECORD Council est un comité exécutif où sont représentés tous les pays partenaires d’ECORD. Le président de ce comité est élu pour un an par les membres. Le rôle de l’ECORD Council consiste à coordonner l’action européenne au sein d’IODP.

  • L’ECORD Managing Agency (EMA) est chargée de l’administration d’ECORD. Sous l’autorité du comité exécutif, cette agence gère les flux monétaires du consortium européen. C’est l’INSU-CNRS qui administre et est responsable financièrement de ce budget géré par l’EMA. A ce titre, l’INSU est signataire des différents protocoles d’accord entre les membres d’ECORD et entre ECORD, la NSF (Etats-Unis) et le MEXT (Japon). En 2012, Gilbert Camoin (chercheur au CEREGE) a été mandatée par l’INSU-CNRS pour assurer la direction de cette agence.

  • L’ECORD Science Operator est l’opérateur des plates-formes spécifiques. Il est responsable de la location des MSP et de la mise en œuvre des campagnes. L’ESO est constitué d’un consortium d’universités et d’instituts pilotés par le British Geological Survey (BGS). Outre le BGS, il comprend l’Université de Brême et l’European Petrophysics Consortium (EPC) responsable de la mise en œuvre des mesures dans les puits. L’ESO est dirigé par Robert Gatliff (ESO Chair – BGS) et Dave McInroy (Science Manager – BGS).

  • L’ECORD Science Support and Advisory Committee (ESSAC) est un comité scientifique chargé de la coordination et de la participation des scientifiques des pays membres d’ECORD au programme IODP. Chaque pays membre y est représenté par un délégué. Le rôle de ce comité est de nommer les représentants d’ECORD siégeant dans les comités scientifiques d’IODP, de nommer des scientifiques « ecordiens » embarquant sur les expéditions, de conseiller les scientifiques « ecordiens » dans la préparation des propositions de forage (proposal) et d’animer la communauté scientifique (organisation de congrès, réunions de travail, etc.). Ce comité est actuellement présidé par Gretchen Früh-Green.

  • L’ECORD Facility Board (FB) est un comité en charge de la programmation et de la planification à long terme des opérations de MSP. Ce comité réunit des leaders scientifiques (Science Board) et des représentants d’ESO, d’EMA, d’ESSAC et des agences de financement d’ECORD/IODP.

  • L’ECORD Industry Liaison Panel (ECORD ILP) est chargé de faire le lien entre le monde académique et le monde industriel pour le développement de propositions de forage. Il est composé de représentants des industries (Royaume-Uni, Europe et international). Le groupe français Total est représenté par Jean-Luc Auxiètre.

  • L’Outreach and Education Task Force coordonne la communication (information publique, media & presse) et l’éducation au sein d’ECORD. Ce groupe de travail inclut l’équipe outreach d’ECORD et les directeurs de l’EMA et de l’ESSAC.

  • Le Vision Task Force identifie les développements stratégiques (nouveaux membres, financement, etc.) et suit les progrès scientifiques et technologiques d’ECORD. Ce groupe de travail est composé du directeur de l’EMA, des présidents de l’ESSAC, de l’ESO et de l’ECORD ILP et du responsable outreach d’ESO.

Structure du consortium ECORD – Cliquez pour agrandir