Pages Navigation Menu

Expédition 342 – Paleogene Newfoundland Sediment Drifts

Dates : 02.06.12 – 01.08.12
Plate-forme : Joides Resolution
Chefs de mission : Richard Norris & Paul Wilson
Participants français :

  • Slah Boulila, Sedimentologist, ISTeP, Institut des Sciences de la Terre à Paris.
  • Cécile Cournede, Physical Properties Specialist, CEREGE, Aix en Provence.

 Les rides de Terre-Neuve sont recouvertes par d’importants dépôts de sédiments qui se sont accumulés sous le Deep Western Boundary Current pendant le réchauffement climatique du Crétacé supérieur – Paléogène inférieur. Cette zone est célèbre car c’est la dernière demeure du RMS Titanic qui a coulé en avril 1912 après être entré en collision avec un iceberg lors de son voyage inaugural entre Southampton (Angleterre) et New-York (États-Unis).

L’expédition IODP 342 a réalisé un transect de forage entre 2400 et 5000 mbsl dans une séquence de sédiments d’âge Paléogène qui se sont rapidement accumulés au niveau des rides J Anomaly Ridge et Southeast Newfoundland Ridge. Le forage de ce transect va permettre d’étudier de nombreux événements climatiques extrêmes avec une résolution temporelle sans précédent au niveau de hautes latitudes pendant un intervalle de temps durant lequel la Terre était beaucoup plus chaude qu’aujourd’hui, caractérisée par un Groenland verdoyant et des niveaux de CO2 atmosphérique semblables à ceux estimés pour la fin du siècle.

La séquence sédimentaire ciblée s’est accumulée directement sous le trajet d’écoulement du Deep Western Boundary Current. Ces sédiments vont donc fournir une archive des changements chimiques, de l’histoire des flux et des structures profondes, des eaux sortant des mers Nordiques et de l’Océan Arctique pendant la période de transition entre un intervalle Cénozoique chaud sans glace à l’Éocène inférieur et le début de la formation des glaces de mer dans l’Arctique et de la croissance des calottes glaciaires dans l’Antarctique. Les sites de forages sont localisés dans une région qui aurait, selon les modèles climatiques, une réponse climatique particulière au forçage orbital, et qui, avec un excellent contrôle de l’âge à partir de l’étude magnétostratigraphiques des carottes existantes, vont permettre d’étendre l’échelle des temps astronomiques à travers le Cénozoique.

Environ deux jours ont été consacrés au test d’un nouvel outil de forage le Motion Decoupled Hydraulic Delivery System (MDHDS). Ces tests ont eu lieu au niveau du site ODP 1073 (Leg 174A), au large du New Jersey.

 Pour plus d’informations sur cette expédition, vous pouvez consulter le site de l’expédition et le site du Joides Resolution.